Salaires PSG, salaire Messi… Les salaires des joueurs du PSG nourrissent de nombreux fantasmes et ils attisent également la colère et la stupéfaction de nombreux dirigeants de clubs européens qui dénoncent une concurrence déloyale du club sous pavillon qatari. Voyons de plus près ce qu’il en est.

Salaire Messi et salaires des joueurs du PSG

Les clubs de football n’étant pas tenus de divulguer toutes les informations concernant les salaires de leurs joueurs, il est nécessaire de préciser que les données présentes dans le tableau ci-dessous sont issues d’estimations et non d’informations fournies par le club francilien. Par ailleurs, l’effectif du PSG étant pléthorique, nous n’avons pas intégré certains jeunes joueurs issus du centre de formation, comme El Chadaille Bitshiabu, Nathan Bitumazala ou Édouard Michut, ni tous les gardiens de but du club car les informations circulant à leur sujet sont peu nombreuses et/ou peu fiables.

JOUEUR

POSTE

SALAIRE MENSUEL ESTIMÉ

Keylor Navas

Gardien de but

1 M€

Gianluigi Donnarumma

Gardien de but

950000€

Sergio Rico

Gardien de but

200000€

Marquinhos

Défenseur central

1,2 M€

Presnel Kimpembe

Défenseur central

825000€

Abdou Diallo

Défenseur central

425000€

Thilo Kehrer

Défenseur central

400000€

Sergio Ramos

Défenseur central

950000€

Nuno Mendes

Latéral gauche

N.C.

Juan Bernat

Latéral gauche

300000€

Layvin Kurzawa

Latéral gauche

250000€

Achraf Hakimi

Latéral droit

750000€

Colin Dagba

Latéral droit

90000€

Danilo Pereira

Milieu défensif

100000€

Leandro Paredes

Milieu défensif

660000€

Idrissa Gana Gueye

Milieu défensif

400000€

Marco Verratti

Milieu axial

1,2 M€

Ander Herrera

Milieu axial

660000€

Georginio Wijnaldum

Milieu axial

750000€

Rafinha

Milieu polyvalent

350000€

Julian Draxler

Ailier gauche

600000€

Neymar

Ailier gauche

2,3 M€

Lionel Messi

Ailier droit

3 M€

Angel Di Maria

Ailier droit

1, 1 M€

Kylian Mbappé

Avant-centre

1,5 M€

Mauro Icardi

Avant-centre

800000€

Sans compter Nuno Mendes et les joueurs non-listés dans ce tableau, on obtient donc un total estimé à plus de 20 M€ par mois pour les salaires des joueurs du PSG.

mercato PSG Donnarumma

Salaires PSG : une imposante masse salariale

Si le PSG n’a finalement pas investi tant que ça lors du dernier mercato, en recrutant des joueurs libres comme Lionel Messi, Sergio Ramos, Gianluigi Donnarumma et Georginio Wijnaldum, le club francilien a tout de même dépensé environ 83 M€ pour le reste de ses recrues. Dans le détail, cela donne 60 M€ pour le seul Achraf Hakimi, en provenance de l’Inter Milan, 16 M€ pour Danilo Pereira, qui a été transféré définitivement du FC Porto après sa pige la saison passée, et 7 M€ pour le jeune latéral portugais Nuno Mendes, arrivé en provenance du Sporting Lisbonne.

Au rayon des départs, peu de mouvements ont eu lieu si bien que le club de la capitale n’a pas vraiment rempli ses caisses. On notera tout de même le transfert du latéral néerlandais Mitchell Bakker vers le Bayer Leverkusen pour un montant de 7 M€ et celui du gardien de but Alphonse Areola pour 2 M€ en Premier League du côté de West Ham. Parallèlement à ces départs, des prêts ont également été actés dont les plus notables sont celui de Pablo Sarabia au Sporting Lisbonne, d’Arnaud Kalimuendo au Racing Club de Lens et de Timothée Pembélé au Girondins de Bordeaux. En somme, pas de quoi alléger sérieusement la masse salariale du club.

Salaires PSG : que les gros salaires lèvent le doigt

Parmi les joueurs arrivés cet été, trois d’entre eux, Lionel Messi évidemment mais aussi « Gigio » Donnarumma et Sergio Ramos, entrent directement dans le TOP 10 des plus gros salaires des joueurs du PSG. De quoi dès lors alourdir fortement une masse salariale déjà colossale. En effet, avec un Neymar qui a prolongé son contrat au printemps dernier, avec une revalorisation à la clé, et un Kylian Mbappé, qui s’il prolonge obtiendra forcément des émoluments encore plus élevés, le PSG se retrouve à un niveau probablement jamais atteint dans l’histoire du football.

Salaires PSG : pourquoi Paris échappe-t-il au fair-play financier ?

Le sujet des salaires PSG déchaîne les passions, mais aussi probablement la jalousie de nombreux dirigeants à l’instar de Javier Tebas, le patron de la Liga, qui a dénoncé à maintes reprises dans la presse que le PSG avait une masse salariale intenable et qu’il « trichait » vis-à-vis du fair-play financier, ce qui aurait un effet nuisible sur le football européen.

De ce fait, il paraît légitime de se poser la question de l’équilibre financier d’un club qui a énormément dépensé ces dernières saisons pour son recrutement mais qui dans le même temps n’a pas non plus vendu beaucoup de joueurs.

Mais le PSG est également un club qui génère beaucoup de revenus et c’est aussi une marque qui dorénavant s’expose dans le monde entier. De ce fait, les revenus du club sont constamment en hausse depuis plusieurs saisons et ce, via différents canaux : vente de maillots des joueurs stars comme Messi, Neymar ou Mbappé et de produits dérivés, partenariats avec des marques comme Nike ou Nivea, revenus liés à la billetterie (les prix des places au Parc des Princes sont parmi les plus élevés en Europe avec les stades anglais), parcours en Champions League qui assure des sommes importantes à chaque match gagné, droits TV conséquents etc…

Bien entendu, il y a aussi forcément des pertes mais il faut bien se rendre compte qu’il y a le Qatar derrière le PSG et non un « simple » actionnaire. De plus, cet État cherche à s’acheter une bonne image avec la Coupe du Monde qui approche en novembre 2022 et donc les intérêts vont bien au-delà du football et du PSG d’où des possibilités financières accrues.

Par ailleurs, le fair-play financier est en retrait cette saison à cause du contexte sanitaire car les clubs ont perdu de nombreuses recettes avec notamment les matchs à huis clos et des droits TV en baisse. De plus, au niveau national en France, l’entrée en vigueur d’une nouvelle règlementation de la DNCG, qui prévoit que la masse salariale d’un club ne doit pas excéder 70% de ses revenus du club, a été repoussée de deux ans ce qui laisse une marge supplémentaire au Paris Saint-Germain pour prolonger ses envies de grandeur.

Ainsi, tant que cette nouvelle règlementation ne sera pas appliquée, et en l’absence de vraies mesures empêchant certains clubs de s’accaparer toutes les richesses (un salary cap comme en NBA par exemple), le PSG pourra continuer de se payer les meilleurs joueurs pour écraser la concurrence en Ligue 1 et viser le titre en Ligue des Champions.

Actualités