Pronostic Groupe B (Coupe du monde 2022) : analyse, cotes et paris sportifs

Très anglo-saxon, le groupe B de la Coupe du monde 2022 verra les Etats-Unis, l’Iran et le Pays de Galles tenter de déjouer les pronostics contre le favori anglais. Voici nos pronostics sur le groupe B de la Coupe du monde 2022.

Pronostic Groupe B Coupe du monde 2022 : les cotes

Les bookmakers misent évidemment sur une qualification de l’Angleterre. Même une 1ère place des Three Lions est fortement pressentie et dispose par conséquent d’une cote limitée à 1.15 chez Unibet. En revanche, il existe un fort suspense pour savoir qui accompagnera les Britanniques en 8es de finale. Si vous faites le bon choix, vous bénéficierez de gains intéressants avec une cote proche ou supérieure à 2 !

Les cotes qualification :

  • Angleterre : non disponible
  • Iran : 1.80
  • Etats-Unis : 1.90
  • Pays de Galles : 15

Les cotes vainqueur de groupe :

  • Angleterre : 1.15
  • Etats-Unis : 5.00
  • Iran : 21
  • Pays de Galles : 501

Ces cotes Unibet sont valables au 27/11/2022.

Pronostic Groupe B Coupe du monde 2022 : les meilleurs paris à tenter

Le groupe B de la Coupe du monde 2022 est assez ouvert derrière l’Angleterre, voici nos 3 pronostics à tenter dans cette poule.

Pronostic Groupe B Coupe du monde 2022 : le Pays de Galles qualifié

De retour en Coupe du monde pour la première fois depuis 1958, le Pays de Galles aura pour principal concurrent à la qualification les Etats-Unis et tout pourrait d’ailleurs se jouer lors de la confrontation entre les deux pays dès la 1ère journée ! Parvenus à s’extirper de la phase de groupes lors du dernier Euro, les Gallois possèdent des joueurs d’expérience comme Garteh Bale et Aaron Ramsey et devraient parvenir à prendre le meilleur sur des Américains qui ont moins de bouteille et qui ont enregistré plusieurs contre-performances en 2022, avec des défaites au Canada (2-0) et au Costa Rica (2-0).

Bien sûr, rien ne vous empêche de parier sur une qualification de l'Angleterre pour prendre moins de risques, mais les gains potentiels sont presque insignifiants au vu du statut d'immense favori des Britanniques dans cette poule…

Pronostic Groupe B Coupe du monde 2022 : l'Angleterre vainqueur du groupe

Même s’il n’y a pas de Petit Poucet à proprement parler, ce groupe B paraît taillé sur mesure pour l’Angleterre. A la différence de 2018, lorsque la Belgique les avait devancés en tête, les Three Lions ont cette fois évité de se frotter à un autre cador d’entrée et ils sont pressentis pour terminer 1ers du groupe, comme lors du dernier Euro.

De plus, le bilan des Anglais face à leurs adversaires déjà rencontrés est éloquent : 4 victoires en 4 confrontations face au Pays de Galles et aucune défaite face aux Etats-Unis (2 victoires et un nul).

Pronostic Groupe B Coupe du monde 2022 : Angleterre et Pays de Galles les deux premiers

Comme exposé plus haut, la qualification de l’Angleterre ne fait aucun doute pour nous et le Pays de Galles semble le mieux armé pour l’accompagner. Niveau calendrier, les Gallois auront en plus l’avantage de commencer par les Etats-Unis et l’Iran avant d’aborder le gros morceau anglais seulement lors de la dernière journée. S’ils sont déjà six points en poche à ce moment-là, les Dragons n'auront pas à trembler…

MLS

FAQ Pronostic Groupe B Coupe du monde 2022

En quelle année les Anglais ont remporté la Coupe du monde ?

Les Three Lions ont remporté l’édition 1966 à domicile et courent désespérément depuis un second sacre depuis. Le Pays de Galles, lui, ne comptait jusqu’à présent qu’une qualification au Mondial à son actif, en 1958 ! Les Etats-Unis ont quant à eux participé à 7 des 8 dernières éditions, tandis que l’Iran était là lors des deux derniers rendez-vous.

Quelle est la cote d’un nouveau titre de meilleur buteur pour Harry Kane ?

Auteur de 6 buts en Russie, l’attaquant de Tottenham a terminé meilleur buteur de la dernière Coupe du monde. Et l’Anglais est le favori des bookmakers, à égalité avec Kylian Mbappé, pour se succéder à lui-même, avec une cote de 8.00 chez Unibet par exemple.

Ryan Giggs est-il toujours le sélectionneur du Pays de Galles ?

Non, l’ancienne gloire de Manchester United a été écarté du poste de sélectionneur en novembre 2020 suite à une affaire de violences conjugales. Son ex-adjoint Robert Page, qui assurait l’intérim, a été nommé sélectionneur à titre définitif en juin dernier.

Comment le Pays de Galles s’est qualifié ?

Arrivé seulement 2e de son groupe éliminatoire, derrière la Belgique, le Pays de Galles a dû disputer des barrages en juin 2022. Après avoir écarté l’Autriche en demi-finales (2-1) sur un doublé de Gareth Bale, les Dragons ont validé leur billet pour le Qatar en prenant le meilleur sur l’Ukraine en finale (1-0). Le buteur ? Bale évidemment !

L’Iran vient-il de changer de sélectionneur ?

Absolument ! A environ deux mois du coup d’envoi de la Coupe du monde 2022, la Team Melli a opté pour une décision radicale en limogeant le Croate Dragan Skocic pour le remplacer par Carlos Queiroz. Le Portugais arrive en terrain connu : c’est déjà lui qui dirigeait l’Iran lors des deux dernières Coupes du monde en 2014 et 2018 !

Quelle est la meilleure performance de l’Iran ?

En 5 participations à la Coupe du monde, la Team Melli n’a jamais réussi à franchir le premier tour. Son bilan, après 15 matchs disputés au Mondial, est de 9 défaites pour 4 nuls et seulement 2 victoires. Les Iraniens ont toutefois frôlé l’exploit en 2018 en terminant 3es du groupe B avec 4 points au compteur, devancés seulement d’une petite longueur par l’Espagne et le Portugal.

Quel est le joueur le plus connu de l’Iran ?

Cet honneur revient incontestablement à Sardar Azmoun, apparu à plusieurs reprises en Ligue des Champions avec le Zénith Saint-Pétersbourg. Longtemps courtisé par l’Olympique Lyonnais, l’attaquant de 27 ans a finalement rejoint le Bayer Leverkusen en janvier 2022.

Est-ce que les Etats Unis se sont qualifiés facilement ?

Pas vraiment. Les Etats Unis ont terminé seulement 3es des qualifications en Zone Concacaf et à égalité de points avec le Costa Rica, 4e et qui a dû en passer par un barrage intercontinental. La Team US a joué avec le feu en perdant contre le Costa Rica lors de la dernière journée par deux buts d’écart, mais il en fallait 6 pour la faire déchanter.