Coupe du monde 2022 : quel pays a l’effectif le plus cher ?

Maintenant que les listes des 32 nations participantes à la Coupe du monde 2022 sont connues, il est possible d’effectuer un comparatif afin de déterminer quel pays dispose de l’effectif le plus cher.

Le Top 10 des effectifs les plus chers de la Coupe du monde 2022

A quelques jours du coup d’envoi de la Coupe du monde 2022, l'Observatoire du football (CIES) a publié une lettre avec la valeur de l’effectif des 32 pays participants à la Coupe du monde 2022. Voici le Top 10 :

  • 1. Angleterre : 1, 499 milliard d’euros
  • 2. Brésil : 1, 455 milliard d’euros
  • 3. France : 1, 337 milliard d’euros
  • 4. Espagne : 1, 201 milliard d’euros
  • 5. Portugal : 1, 154 milliard d’euros
  • 6. Allemagne : 1, 020 milliard d’euros
  • 7. Pays-Bas : 756 millions d’euros
  • 8. Argentine : 748 millions d’euros
  • 9. Uruguay : 590 millions d’euros
  • 10. Belgique : 562 millions d’euros

A noter que le site spécialisé Transfermarkt a établi un classement très proche. Le podium est identique, mais derrière, le Portugal et l’Allemagne devancent l’Espagne.

L’Angleterre, effectif le plus cher du Mondial

Avec près de 1,5 milliard d’euros, c’est donc l’Angleterre qui peut se targuer de disposer de l’effectif le plus cher de cette Coupe du monde, notamment grâce au jeune Jude Bellingham (Borussia Dortmund), joueur le plus cher du moment d’après le CIES car évalué à 202 millions d'euros à lui seul, soit plus que Kylian Mbappé (185 millions d’euros). Malgré l’absence d’éléments comme Jadon Sancho, pas retenu par Gareth Southgate, ni les latéraux de Chelsea, Reece James et Ben Chilwell, tous deux forfaits, les Three Lions possèdent dans leur groupe 25 joueurs sur 26 issus de la Premier League, le championnat le plus riche et médiatique du monde, où le montant des transferts donne souvent le tournis. Ce phénomène explique en partie la première place des Anglais, tout comme la valeur absolue de certains éléments, tels que Phil Foden, Harry Kane et Bukayo Saka, tous évalués autour de 100 millions d’euros par Transfermarkt !

Man City

6 sélections dépassent le milliard d’euros

Outre les Britanniques, cinq autres sélections disposent d’un effectif évalué à plus d’un milliard d’euros. Avec 44 millions de moins par rapport aux Anglais, le Brésil se hisse ainsi sur la deuxième marche du podium, boosté notamment par la valeur de 200 millions d’euros que le CIES attribue à l’ailier du Real Madrid, Vinicius Jr.

Si les Rodrygo, Neymar, Gabriel Jesus, Antony et Marquinhos disposent tous d’une valeur oscillant entre 70 et 80 millions d’eurossur Transfermarkt, la Seleçao dispose tout de même de cinq joueurs moins cotés, évalués à moins de 5 millions d’euros. Il s’agit de vieux briscards (Dani Alves, Thiago Silva…) et de locaux.

Ensuite, les écarts commencent à se creuser puisque plus de 100 millions d’euros séparent les Auriverde de leur poursuivant français, 3e. Malgré les 185 millions d’euros de valeur de Mbappé, les tenants du titre paient en partie les nombreux blessés avec les absences de Christopher Nkunku (80 millions d’euros sur Transfermarkt), Presnel Kimpembe (40 millions d’euros), Paul Pogba et Mike Maignan (35 millions d’euros chacun) et N’Golo Kanté (30 millions d’euros).

Environ 130 millions d’euros plus bas (!), on retrouve l’Espagne, qui ne dispose pas de véritable star planétaire mais s’appuie sur des jeunes prometteurs bien cotés, à l’image de la pépite du FC Barcelone Pedri González, évalué à 158 millions d’euros. Alors que son compère Gavi (90 millions d’euros sur Transfermarkt), Ferran Torres et Ansu Fati (50 millions d’euros chacun) font également grimper les chiffres, la Roja est en revanche handicapée par la faible valeur marchande de ses vieux tauliers comme César Azpilicueta, Sergio Busquets et Jordi Alba, tous évalués à moins de 10 millions d’euros.

A peu près 50 millions d’euros derrière son voisin, suit le Portugal, avec un effectif valorisé à 1, 154 milliard d’euros. En fin de contrat dans six mois et dans l’impasse à Manchester United, Cristiano Ronaldo (37 ans) n’est évidemment plus le joueur le plus cher de son pays et sa valeur se limite à 20 millions d’euros d’après Transfermarkt. Le taulier défensif de Manchester City, Ruben Dias, est d’après le CIES le Portugais le plus cher désormais (118 millions d’euros). Les Rafael Leão (85 millions d’euros), Bernardo Silva (80 millions d’euros), Bruno Fernandes (75 millions d’euros) ou encore João Félix (50 millions d’euros) font également grimper l’addition.

Coupe du monde 2022 : quel pays a l'effectif le plus cher ?

Enfin, de justesse, l’Allemagne dépasse le milliard d’euros (1,02 milliard). Evalué à 151 millions d’euros, le jeune talent du Bayern Munich Jamal Musiala est l’Allemand le plus cher d’après le CIES et le seul à dépasser la barre des 100 millions d’euros.

Malgré la présence de Matthijs de Ligt (70 millions d’euros d’après Transfermarkt), plus Virgil van Dijk et Frenkie de Jong (50), les Pays-Bas disposent en revanche de beaucoup de valeurs intermédiaires et n’atteignent pas le milliard. Idem pour l’Argentine où Lautaro Martínez (99 millions d’euros d’après le CIES) est trop seul pour faire décoller une Albiceleste qui fait les frais du vieillissement et de la situation contractuelle de Lionel Messi (50 millions d’euros après Transfermarkt), qui sera libre en juin.

Enfin, de manière inattendue, la Belgique est devancée par l’Uruguay des Federico Valverde (123 millions d’euros d’après le CIES), Darwin Nunez (70 millions d’euros d’après Transfermarkt) et Ronald Araújo (60 millions d’euros). Avec un Thibaut Courtois coté à seulement 66 millions d’euros par le CIES, les Belges paient la méforme de leurs cadres Romelu Lukaku (55 millions d’euros sur Transfermarkt) et Eden Hazard (7,5 millions d’euros !).

Qui a l’effectif le moins cher du Mondial ?

Il faut avouer qu’on aurait misé une pièce sur le Qatar (29 millions d’euros) ou alors l’Arabie Saoudite (49 millions d’euros), deux sélections dont 100% des joueurs évoluent au pays dans un championnat de seconde zone, et pourtant non ! D’après le CIES, c’est bien le Costa Rica qui doit composer avec l’effectif le moins cher du Mondial, les 4 millions d’euros du gardien remplaçant du Paris Saint-Germain, Keylor Navas, s’avérant insuffisant. Mais les Ticos, quarts de finalistes surprises en 2014 après avoir déjoué les pronostics, sont bien placés pour savoir que c’est avant tout le collectif et pas la valeur marchande de ses individualités qui fait la force d’une équipe.

Combien valent les joueurs du Mondial ?

Au total, les 831 joueurs de la Coupe du monde 2022 atteignent une valeur cumulée de 15 milliards d’euros d’après le CIES ! Et dire que l’Italie, la Norvège d’Erling Haaland et l’Egypte de Mohamed Salah ne sont pas là !