Avec l’arrivée de Lionel Messi cet été, le non-départ de Kylian Mbappé vers le Real Madrid et la présence d’un joueur comme Neymar dans l’effectif parisien, une question a immédiatement été sur toutes les lèvres : comment le PSG va jouer avec autant de talents offensifs ? C’est ce que nous allons essayer de décrypter ici-même en analysant le système de jeu du PSG mis en place par Mauricio Pochettino pour faire évoluer ensemble sur le terrain les trois stars parisiennes.

Les nouveautés de l’effectif du PSG 2021-2022

Le PSG avait deux priorités l’été dernier durant le mercato : se renforcer sur tous les postes défaillants et prolonger Kylian Mbappé, ou tout du moins le conserver dans l’effectif. Dès lors, le directeur du football Leonardo a activé ses réseaux pour réaliser un marché qui restera dans l’histoire avec plusieurs renforts de poids.

Dans ce cadre, certaines recrues ont été ciblées pour combler les manques du groupe, comme c’est le cas d’Achraf Hakimi au poste de latéral droit, de Nuno Mendes son pendant à gauche ou de Georginio Wijnaldum au milieu. Pour le premier, le club ne disposait que de Colin Dagba, ce qui n’est évidemment pas suffisant sur toute une saison. Le poste de latéral gauche devrait quant à lui être occupé par Juan Bernat mais sa longue blessure pose la question de l’état de forme qu’il aura à son retour. Enfin, concernant l’international néerlandais, il est tout simplement venu densifier un milieu de terrain qui pose problème depuis plusieurs saisons avec le seul Verratti donnant entière satisfaction.

Les autres recrues n’entrent pas vraiment dans ce schéma et elles représentent plutôt des opportunités de marché. Si l’on excepte Lionel Messi qui, étant le meilleur joueur du monde, va forcément apporter énormément à ce groupe, on peut se poser la question du renfort de Sergio Ramos en défense centrale alors que la charnière Marquinhos/Kimpembe donne satisfaction. De plus l’arrivée de Gianluigi Donnarumma dans les cages vient également perturber les choix du coach Mauricio Pochettino si bien que l’on ne sait pas vraiment comment le PSG va jouer : avec l’international italien qui représente peut-être l’avenir du club ou avec la valeur sûre que constitue Keylor Navas ?

Messi PSG

Le système de jeu du PSG

Avec la venue du génie argentin, tous les observateurs et suiveurs ont commencé à imaginer un système de jeu du PSG ultra-offensif avec les trois stars alignées sur le pré : Messi, Neymar et Mbappé. Pour autant, les choses ne sont pas si simples car ces trois joueurs sont connus pour ne pas trop défendre et en Champions League, cela peut constituer un gros problème.

Pour l’heure, Mauricio Pochettino en est encore au stade des réglages car il n’a pas pu profiter de tout son effectif depuis le début de la saison. Voyons dès lors comment va jouer le PSG avec les différents schémas de jeu du coach parisien.

Une équipe-type possible en 4-3-3 :

Navas (ou Donnarumma) – Hakimi, Marquinhos, Kimpembe, Nuno Mendes – Verratti, Gueye, Paredes (ou Herrera) – Messi, Mbappé, Neymar.

Mbappé en pointe, Neymar et Messi derrière lui avec de la liberté de mouvement pour les deux. Messi joue mieux sur l’aile droite, Neymar est à l’aise sur l’aile gauche et tous les deux sont bons derrière l’attaquant pour le servir ou s’appuyer sur lui.

C’est le système de jeu du PSG que l’on a vu contre Manchester City par exemple pour un résultat très positif et une victoire plus que probante. Mais dans ce cadre, qui va pâtir le plus de l’arrivée de Messi ? Angel Di Maria qui était un pion essentiel du PSG les saisons passées et à un degré moindre Mauro Icardi qui ne pourra jouer que les seconds rôles.

Pour autant, Neymar joue globalement un match sur 2 depuis qu’il est au PSG et Messi, qui a tout de même 34 ans, sera probablement ménagé sur certains matchs. Dès lors, seul Mbappé jouera la plupart du temps, sauf blessure. Cela offrira de ce fait des opportunités dont profiteront les deux joueurs précités ainsi que Julian Draxler qui pourra occuper le flanc gauche de l’attaque.

Un schéma en 4-2-1-3 avec Messi en meneur de jeu libre :

Navas (ou Donnarumma) – Hakimi, Marquinhos, Kimpembe, Nuno Mendes – Verratti, Gueye – Messi – Mbappé, Neymar, Di Maria.

C’est ce type de système de jeu du PSG qui a permis à Rennes de s’imposer 2 à 0 mais c’est aussi le schéma qui fait probablement fantasmer le plus les amateurs de spectacles offensifs.

Les avantages d’un tel système sont effectivement que l’on peut assister à un festival offensif avec Messi pour délivrer des caviars, des attaques placées venant de toutes parts, des contres et un jeu en profondeur avec la vitesse de Mbappé ou un danger venu des ailes, avec surtout Hakimi qui a déjà montré tout son talent à ce niveau.

Pour autant, ce système connait aussi quelques inconvénients. En premier lieu, il ne faudra pas compter sur Messi pour défendre et pas plus sur Mbappé qui rechigne, à part ponctuellement, à s’y appliquer. Di Maria et Neymar font quant à eux plus d’efforts à ce niveau mais cela déséquilibre nécessairement le milieu.

Comment le PSG va jouer ? Les autres systèmes de jeu à envisager

Une attaque composée de Mbappé et Messi avec Neymar derrière eux dans le rôle du meneur en électron libre, cela peut aussi faire des étincelles. Et si la vedette brésilienne est sur le banc ou à l’infirmerie, d’autres tactiques sont envisageables. Par exemple, un schéma de jeu avec Mbappé à gauche, Icardi en avant-centre et Di Maria à droite, le tout orchestré par Messi à la mène, permet d’obtenir une solution non seulement séduisante mais aussi potentiellement très efficace.

De plus, Messi peut également évoluer en faux 9 avec Mbappé et Di Maria sur les ailes. Ainsi, Pochettino peut disposer d’un milieu plus dense derrière avec deux joueurs qui pourront acquitter le travail défensif aux côtés de Marco Verratti qui pourra mener le jeu tout en étant à la récupération.

Si l’on se pose encore des questions sur comment le PSG va jouer, ce qui est sûr, c’est que Pochettino ne manque pas de possibilités dans le secteur offensif. Dès lors, c’est surtout au niveau défensif que le bât blesse, en particulier dans un schéma à 4 attaquants. Évidemment, il reste aussi les impondérables comme les blessures et les suspensions. Et avec notamment des joueurs comme Verratti et Neymar, il est certain que l’entraîneur argentin n’aura pas toujours à sa disposition tous les éléments forts de son effectif.

Actualités